Quel est donc le lien entre ce célèbre livre et l'équation du second degré qui se trouve à côté?

Je vous laisse quelques secondes pour y penser!

Alors voici quelques indices avec des portraits de quelques personnages célèbres du VIIIème et IXème siècle:



Le premier personnage est un calife de la dynastie Abbasside, Haroun ar Rashid, il régna à la fin du XIIIème siècle.

Le second personnage (sur le timbre poste en image) est Al-Khwarizmi, mathématicien d'origine Perse, mort à Bagdad en 850.

Le dernier se nomme Al-Ma'mum, il fut lui aussi calife et régna au IXème siècle.

Haroun ar Rashid est le calife cité dans le célèbre livre "les Mille et Une Nuits" et il se trouve qu'il est le père du Calife Al-Ma'mum, calife qui avait bien compris l'importance des sciences, en particulier des mathématiques, et qui favorisa les travaux du mathématicien Al-Khwarizmi.

Al-Khwarizmi est l'homme à qui nous devons les fameuses formules (formules naturellement connues par coeur par tous les élèves de première et terminale spé maths!) qui nous permettent de résoudre les équations du second degré (le discriminant etc...).

Al-Khwarizmi exposa ses résultats dans un livre dont le titre était "Kitābu 'l-mukhtaṣar fī ḥisābi 'l-jabr wa'l-muqābalah ".

De ce titre, l'histoire a surtout retenu la partie "Al-Jabr" qui traduite en latin (la langue des sciences au moyen-âge en Europe)  a donné "Algebra" puis "Algèbre" en français. Pendant des siècles l'Algèbre fut donc la branche des mathématiques appliquée à la résolution des équations. Le terme changea de sens au XIXème siècle, grâce aux travaux d'autres mathématiciens, mais cela est une autre histoire!

Pour être complet avec Al-Khwarizmi, il semble que le mot algorithme vienne aussi de son nom latinisé!

Voilà vous connaissez maintenant le lien entre le livre "Les Mille et Une Nuits" et notre équation du second degré.

A bientôt pour une autre histoire!

Thierry